Full Power Potentiel©

Free Access Education : http://www.mindapzz.com/MA58418

The Prosperity Factor

Livre Best-Seller The Prosperity Factor de Joe Vitale & Murielle Bocquin. Maintenant disponible sur www.muriellebocquin.com!

Après la publication de son premier livre « Lettre à ma fille Jennifer » aux Editions Edilivre, Murielle Bocquin est co-auteur du livre « The Prosperity Factor », en langue anglaise, fruit de sa collaboration avec l’auteur de best-sellers et star internationale, Joe Vitale!

The Prosperity Factor

Reconnectez-vous à l'Amour, l'Abondance et la Prospérité!

Changer de vie : troisième mois de voyage sur huit

Temps de lecture : 7 minutes

Spirituality_parTimDeschanelCrédit photo : Tim Deschanel

Cher lecteur et chère lectrice,

Le voyage que j’ai commencé trois mois plus tôt pour changer de vie se poursuit. De plus en plus, il se transforme en voyage initiatique.

Ce mois de novembre, je l’ai passé sur l’île de La Réunion, là-bas dans le magnifique Océan Indien. La Réunion qui inspire ma propre réunion avec mon Moi intérieur, profond et véritable. En fait, le but initial et intuitif de mon voyage, en plus de rencontrer des personnes merveilleuses en chemin. Suivez-moi, après vous, cher lecteur et chère lectrice.

Départ depuis la Suisse….

Fin octobre, nous nous sommes quittés alors que j’étais de passage cinq jours en France dans ma famille sur mes terres natales haut-savoyardes que je retrouve toujours avec joie. Annecy, entre lac et montagnes, la magie opère encore à 44 ans sur moi. La famille sur qui je peux compter, la famille accueillante à qui je dois beaucoup et notamment, le bien-être de les côtoyer.

Cinq jours de ressourcement et un pèlerinage inattendue dans un village de Haute-Savoie où je n’étais jamais allée auparavant : Abondance, le bien nommé. L’Abondance est un sentiment que j’ai décidé d’apprivoiser depuis quelques mois et avec lequel je renoue. Ce pèlerinage me semble évident. Je sais que je dois le faire alors je le fais avec la complicité de ma cousine que je remercie du fin fond de mon cœur.

Le dernier jour du mois d’octobre, je me rends donc à l’aéroport de Genève où m’attends un avion et ma prochaine destination : St-Denis de La Réunion via Paris Charles de Gaulle. Les avions, les aéroports, je les adore. Ils sont symboles de liberté, de multiples destinations, d’ouverture et de technicité aussi. Je m’y sens bien. J’y vis bien. Ce sont des moments privilégiés, y compris quand je gère les attentes voire les retards. Le plaisir de voyager, de changer de continent, « d’aller vers », reste le plus fort.

L’île de La Réunion….

A La Réunion, je vais vers ma famille. Mon frère y réside avec son épouse et ses deux enfants, mon neveu et ma nièce adorés. La joie est donc à son comble. La Réunion, je la pratique depuis 2005 et une mission courte durée effectuée pendant quatre mois alors que j’étais militaire. La suite, c’est cinq mois après mon retour de mission, mon frère qui s’y installe en famille. Je m’y sens bien et je m’y sens chez moi, entre océan et montagnes, dans un environnement multi-ethnique et de tolérace. Voilà qui me rappelle Annecy entre lac et montagnes.

D’ailleurs la maison de mon frère est à La Montagne, cela ne s’invente pas. A quelques 500 mètres d’altitude, l’air y est plus frais de quatre à cinq degrés qu’au niveau de l’océan. L’atmosphère y est plus agréable et moins chaude qu’en bas. Dans le jardin autour de la maison, les fleurs, les plantes et les arbres abondent. Mon frère à la main verte, il sait parler aux plantes. En tous les cas, il passe des heures en leur compagnie après le travail et le week-end. Et les végétaux le lui rendent bien.

Je suis installée au rez-de-chaussée dans une pièce sur le côté gauche de la maison qui s’avère être la case créole d’origine, avant que la maison ne soit dessinée par un architecte et bâtie. Les représentations de bouddha sont omniprésentes dans le jardin, la maison et la pièce où je dors. C’est apaisant, positif, empreint de sérénité et j’en suis reconnaissante à mon frère. C’est exactement de cela dont j’ai besoin en ce troisième mois de voyage pour changer de vie.

Une expérience unique….

Je me rends chez mon frère régulièrement depuis 2005 mais cette fois-ci est différente. En effet, j’ai quitté le salariat et je suis hors contexte de vacances et donc de retour à l’issue du voyage vers mon employeur. Non, cette fois-ci, grâce à la décision de démissionner du système du salariat que j’ai prise et ainsi de changer de style de vie, j’y vais pour ma famille et pas pour les vacances. La différence à mes yeux est énorme. Le vécu l’est aussi. Pour la première fois, je m’implique dans la vie familiale de mon frère. C’est valorisant de se dire que je participe à l’élaboration des repas ou à mettre et desservir la table ou à laver et essuyer la vaisselle, au même titre qu’un membre de la famille.

La vie fait qu’une deuxième personne vit la même chose que moi en ce mois d’octobre. Nous sommes en effet deux à être reçues en séjour. Il y a aussi la maman de ma belle-sœur qui préfère passer 4 mois au chaud et au soleil auprès de sa famille plutôt que d’avoir froid dans le nord de la France. Nous formons toutes les deux un binôme aussi inattendu qu’efficace.

Hormis l’aspect pratique de ce séjour d’un mois, c’est ma propre évolution qui m’intéresse. Que va-t-il se passer pendant ce mois à mon niveau ? C’est la question que je me pose au tout début car je sais que la vie est magique et que mon imagination sera dépassée par la réalité. J’attends à la fois dans les starting-blocks et sereinement ce qu’il va se passer. En effet, les deux premiers mois de voyage principalement au Maroc et au Pays-Bas ont été riches en termes de développement et d’évolution.

L’étape suivante de mon évolution….

Je me souviens au cours de mon voyage le mois précédent à s-‘Hertogenbosch aux Pays-Bas d’avoir visionné chez mon ami Isidoor Wens une vidéo d’un américain concernant le karma. Le karma, j’en avais entendu parler auparavant mais le concept demeurait flou.

Or, suite à ce visionnage, le concept du karma me parvient via une méthode de guérison karmique (MGK) des plus pertinentes dans le cadre de ma propre évolution. Je sens en fait que ce qui m’empêche d’évoluer dans certains domaines de vie va être débloqué grâce à mon propre travail de nettoyage karmique. Car si, comme l’Analyse Transactionnelle me l’a appris dès 2012 et mes débuts en développement personnel, l’enfant emporte avec lui à l’âge adulte des valises chargées de croyances limitantes et barrières en tout genre, c’est en fait d’un bagage karmique que l’on peut parler. Pour résumer, tout est fait pour que vous alourdissiez votre bagage karmique au cours de votre vie alors que votre intérêt est justement de le réduire à zéro. Afin de vous épanouir pleinement.

C’est donc avec le plus grand intérêt que je réceptionne cette bénédiction venue du ciel à ce moment précis de mon parcours. Car cet outil de guérison karmique est justement prévu pour réduire mon bagage karmique, c’est-à-dire nettoyer mon karma. Il est basé sur la numérologie karmique et ésotérique. Pour les sceptiques, la numérologie est purement mathématique. Ce sont des chiffres, encore des chiffres et rien que des chiffres sur lesquels elle est basée. Bref, c’est une science exacte. Terriblement exacte même. Si cet outil vous intéresse, ou pas d’ailleurs, inscrivez-vous à la formation gratuite en 7 vidéos proposée par Janette Bernissan, pour .en apprendre plus.

Pour ma part, dès la quatrième vidéo, je sais que cet outil est ce qu’il me faut car il requière de la conscience à chaque instant afin de faire baisser la dette karmique. Etre en conscience est une notion qui me tient à cœur depuis 2012, année où j’ai eu une prise de conscience salutaire pour mon développement personnel et maintenant ma spiritualité.

Spirit_TinaWhiteCrédit photo : Tina White

Un second pas dans mon évolution spirituelle….

C’est donc un pas énorme que je réalise en ce début de mois d’octobre et un deuxième outil va venir s’ajouter à mon travail d’évolution : le Reiki. Le Reiki, j’en avais aussi entendu parler auparavant mais je n’y réagissais pas. Je ne pensais pas une seule seconde que cela pouvait être pour moi. Je sais maintenant que c’est tout simplement parce que je n’étais pas prête pour lui.

Cette fois-ci, je décide d’expérimenter une séance de Reiki à distance avec le maître Reiki Paul Wagner. Le Reiki est une méthode de soins japonaise par appositions des mains qui utilise l’énergie universelle pour agir sur l’énergie vitale de la personne ou de l’animal ou de la plante. Je poursuis en m’inscrivant à sa formation niveau 1. J’apprends et je pratique de suite sur deux personnes. Ressentir la chaleur au niveau de mes mains et savoir que les personnes ressentent elle aussi cette chaleur est une expérience unique. Faire deux premières séances de Reiki de 50 minutes me permets de ressentir une gratitude immense envers l’univers. Je suis le lien entre deux énergies ou plus exactement un canal. Cette expérience couplée à celles que je vis chaque instant en m’attelant à éliminer le poids de ma dette karmique, me font avancer à grand pas.

En tous les cas, je suis confortée sur le chemin que j’ai choisi, celui de la liberté entrepreneuriale et de la liberté financière. Le domaine financier est un domaine de vie d’où je pars de zéro mais je sais maintenant que ceux qui réussissent, justement partent souvent de rien du tout. Et ils apprécient le chemin quelles que soient les conditions extérieures rencontrées. Et c’est mon cas. Quel bonheur depuis que j’ai démissionné du système salarial. Système devenu bien trop petit pour que je puisse y éclore telle une magnifique fleur.

Vous êtes tous une fleur d’ailleurs prête à éclore mais si vous vous sentez à l’étroit, posez-vous la question suivante : où pourrai-je éclore dans toute ma largeur, dans mes dimensions les plus grandes? C’est peut-être votre environnement qui vous empêche d’éclore complètement. Pour moi, c’est évident, que le “pot” dans lequel j’étais était devenu trop petit. D’ailleurs en parlant de fleurs et de pots, mon frère a une orchidée qui pousse hors pot et hors terre. Croyez-moi sur parole, elle est magnifique !

Mon « pot » personnel était le système du salariat. Une fois extirpée de mon « boîte» par l’intermédiaire de la démission de mon emploi et du système du salariat, je me déploie, je déploie mes magnifiques ailes de papillon. La chenille devient papillon. Une fois sortie de la « boîte », c’est incroyable le nombre de portes qui s’ouvrent. Alors pas forcément celles auxquelles on pense au départ mais les portes s’ouvrent et elles permettent d’avancer vers les portes que l’on aimerait ouvrir initialement.

En fait, une étape voire plusieurs sont nécessaires pour aller là où l’on veut aller. Plus le rêve est grand, plus c’est vrai. Cependant, le processus d’accès est là et il est le même quel que soit votre rêve. Et pour que les portes s’ouvrent, en fait, c’est vous qui devez les ouvrir en changeant vous-même. Les portes s’ouvrent parce que vous changez et qu’en changeant, vous changez votre environnement dont les portes s’ouvrent sur le passage de votre propre évolution.

Un troisième pas dans mon évolution spirituelle….

Plus j’avance dans mon voyage, plus je me recentre, c’est-à-dire plus je vais à ma propre rencontre, plus le voyage est initiatique et plus je vais vers ce que je veux. En même temps, je rencontre des personnes merveilleuses et opportunes, des personnes aidantes qui me montrent que je suis sur le bon chemin. Je découvre aussi pendant ce mois de voyage les mandalas. J’ai déjà vu une jeune femme dans un train colorier un mandala mais je ne me doutais pas du tout du caractère spirituel de ceux-ci. Le coloriage d’un mandala est basé sur les couleur des sept chakras, rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet. Selon les couleurs que vous utilisez, la répartition que vous en faites et le sens du coloriage, de l’intérieur vers l’extérieur ou de l’extérieur vers l’intérieur, vous indique où vous en êtes spirituellement et vos besoins.

Spirit_JeanPierreGouthéronCrédit photo : Jean-Pierre Gouteyron

Ce que vous devez retenir….

Je suis à l’aube de mon quatrième mois de voyage est le recentrage sur moi effectué depuis trois mois me permet de voir mon environnement et notamment les personnes proches qui m’entourent changer. Et si vous ne devez retenir qu’une seule chose, c’est que votre seul et unique champ d’action pour changer les autres et votre environnement matériel, c’est vous et vous seul. Vous ne pouvez pas changer les autres et vous ne pouvez pas agir directement sur votre environnement matériel. Un travail sur vous et une conscientisation de chaque instant en est la clef.

Un moyen de le faire quand vous vous sentez prêt est d’alléger voire de réduire à néant votre baguage karmique. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers une méthode de guérison karmique ou plus exactement, celle-ci arrivera à vous quand vous serez prêt. Alors observez votre environnement et saisissez les opportunités quand elles se présentent.

Avec Amour, Abondance et Prospérité.

Murielle Bocquin

Auteure de The Prosperity Factor avec Joe Vitale, parution prévue en février 2016.

Pour aller plus loin….

Si vous pensez que cet article peut aider une personne de votre entourage, sentez-vous libre de la partager :

, , , , , , , , , ,

VOUS AIMEZ CE QUE VOUS LISEZ?

Saisissez votre adresse mail ci-dessous. Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon guide " 50 idées pour fluidifier votre vie dès aujourd'hui". En bonus, suivez-moi dans mon voyage de 8 mois pour changer de vie !

2 thoughts on “Changer de vie : troisième mois de voyage sur huit

  • collomb says:

    Coucou Mumu! Te voilà en Malaisie! Racontes comment tu trouves ce pays et l’endroit où tu es?
    Pour ton article sur la Réunion, du coup on aimerait en savoir plus sur la guérison par le karma!
    Et une orchidée qui pousse sans terre comment c’est possible? Elle se tient droite grace à quoi? Curieuse moi!
    Tu as pro une photo?
    Il me reste à regarder l’information sur l’hypnose……
    Grosse pensée pour toi! Bisous d’Eagny!

    • Murielle says:

      Hello Patou,

      j’aime ta curiosité! Alors je suis à Sunway Resort. C’est juste à côté de Kuala Lumpur. Je suis dans un très agréable hôtel et pour l’instant, je profite pleinement de ma chambre et des services proposés pour travailler, principalement spirituellement. Je me sens très bien ici en Malaisie et le 26 décembre, je me rendrai à Singapour avec mon amie Choon. C’est le “Monaco” malais!
      La guérison karmique ou nettoyage karmique est un travail de tous les jours, un travail de conscientisation. J’en parlerai plus tard quand j’aurai pratiqué plus longtemps. Cependant, quand tu es réceptif au concept, c’est très motivant même si la tâche paraît “lourde”. En fait, elle est là pour te libérer du poids de ton karma que tu vis en toute inconscience.
      Pour l’orchidée hors terre, en fait, tu la suspends. Tu peux en voir deux à ce lien :
      http://www.unebonnenouvelleparjour.com/article-petit-bonheur-la-seconde-floraison-d-une-orchidee-wanda-108006133.html
      Pour l’hypnose, installe-toi confortablement et écoutes-en un avec un casque audio. Tu sauras si cela te plait ou pas.
      Gros bisous Epagny!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »