Full Power Potentiel©

Free Access Education : http://www.mindapzz.com/MA58418

The Prosperity Factor

Livre Best-Seller The Prosperity Factor de Joe Vitale & Murielle Bocquin. Maintenant disponible sur www.muriellebocquin.com!

Après la publication de son premier livre « Lettre à ma fille Jennifer » aux Editions Edilivre, Murielle Bocquin est co-auteur du livre « The Prosperity Factor », en langue anglaise, fruit de sa collaboration avec l’auteur de best-sellers et star internationale, Joe Vitale!

The Prosperity Factor

Reconnectez-vous à l'Amour, l'Abondance et la Prospérité!

Du voyage à l’expatriation

Temps de lecture : 10 minutes.

voyage et expatriation.

Développement personnel et bien-être : du voyage à l’expatriation.

Cher lecteur, chère lectrice,

Que pensez-vous d’un monde où vous ouvrez votre champ des possibles ? D’un monde où vous repoussez votre horizon ? D’un monde où vous créez de nouveaux horizons ? D’un monde où vous repoussez les frontières, d’un monde où vous ouvrez des portes vers l’inconnu ? Tout cela, vous pouvez l’obtenir en allant voir un peu plus loin que là où vous résidez. Bienvenue dans le monde du mouvement. Bienvenue dans le monde du voyage et de l’expatriation. Embarquez, c’est parti pour une visite guidée atypique !

Comme tous les sujets que j’aborde sur ce blog dédié à votre bien-être et votre développement personnel, j’ai testé et continue à pratiquer ce dont je vous parle. Le voyage et l’expatriation n’échappent pas à la règle. Le voyage est entrée dans ma vie sur le tard. J’ai pris l’avion pour la première fois à l’âge de 23 ans pour me rendre aux Etats-Unis à St Clair Shores près de Detroit. Ce voyage initial fut agrémenté d’une magnifique surprise. Mon correspondant (oui, à l’école, j’avais un correspondant américain depuis la quatrième pour converser en anglais !) avait organisé un aller-retour jusqu’en Floride et ce en voiture. Quand je vous dis que le voyage ou l’expatriation ouvre le champ des possibles et des portes derrière lesquelles vous avez de belles surprises.

Peut-être êtes-vous casanier ou casanière, peut-être avez-vous peur de vous aventurer hors du quartier où vous résidez, peut-être qu’aller dans la ville d’à côté est un effort pour vous, peut-être que rien qu’à l’idée d’organiser un voyage ou, à plus forte raison une expatriation, c’est-à-dire aller vivre à l’étranger, est impensable pour vous. En effet, un voyage ou une expatriation, présente une phase de préparation plus ou moins importante suivant son type, sa durée, sa localisation et son éloignement. Un voyage est formateur. Un voyage est une aventure. Un voyage, c’est de la logistique aussi. Un voyage nécessite de prévoir avant de partir. Vous n’aimez pas préparer vos voyages ? Déléguez ! Il y a tant d’organismes qui vous proposent des voyages tout inclus. Pour cela, aller sur fée internet, faites une recherche avec l’oracle Google et trouvez votre bonheur. Un voyage taillé pour vous. Un exemple de recherche Google ? En 2008, je savais que je voulais passer un Noël et un Nouvel An différents de ceux vécus jusque-là. J’ai tapé sous Google : « Noël et Nouvel An d’exception ». L’un des premiers liens m’a propulsée vers un pays dont je ne connaissais même pas l’existence : l’Ouzbékistan. J’ai vécu le Noël/Nouvel An le plus dépaysant jusqu’à ce jour.

Vous ne savez pas où aller ? Aussi loin que je remonte dans ma mémoire, j’ai un excellent moyen de voyager. Depuis que je suis adolescente, je suis fascinée par les mappemondes. Achetez-vous une mappemonde sous forme de poster et affichez-la chez vous. Plantez-vous devant quand l’envie de rêver de voyage ou d’expatriation vous prend. Posez-vous la question en caressant du regard les continents et les pays de notre magnifique planète Terre. Où ai-je envie d’aller ? Fermez les yeux si cela peut vous aider à visualiser votre destination de rêve. Et allez-y, rêver ! Rêver grand d’un voyage ou d’une expatriation en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Ecosse. Où vous voulez. La planète bleue est votre terrain de jeu. Et le voyage commence ici, surtout pour ceux d’entre vous qui n’ont pas encore franchis le pas. Vous êtes du genre à préférer les fléchettes pour choisir ? Ne vous gêner pas mais faites attention à ne blesser personne ! Je parle en connaissance de cause, mon grand frère s’en souvient encore.

Une fois votre destination connue pour votre voyage, vous allez soit déléguer toute l’organisation, soit acheter vos billets d’avion ou de train vous-même, réservez votre hôtel ou votre gîte d’hôtes, sur internet ou à l’agence de voyage la plus proche de chez vous si vous êtes du type « old school ». Tout est possible. Du moment que vous vous autorisez à élargir votre horizon par le voyage, tout est permis. Et dites-vous qu’une fois organisé, le meilleur reste à venir, le voyage en lui-même. Avec ses petits aléas, certes ! Un exemple ? Je vous écris en ce moment même du Maroc. Je suis à Casablanca et je suis arrivée avec 2 heures de retard samedi dernier. Ce n’est pas grave ! J’y suis à Casablanca et c’est là le principal. D’expérience et sur l’ensemble de mes voyages, j’ai eu peu de désagréments au regard de tout ce qui se passe bien et que nous omettons de noter. Comme un train ou un avion à l’heure. Ou un superbe atterrissage. Faites comme à l’Ile de le Réunion, applaudissez tout atterrissage réussi pour féliciter le pilote.

Abordons maintenant l’expatriation, c’est-à-dire le fait de s’installer à l’étranger plusieurs mois à plusieurs années. Bien souvent, cela intervient dans le cadre de votre travail, une prise de fonction ou une promotion. Cela peut-être un choix de vie de votre part. Cela peut-être un choix tactique comme un coût de la vie moins chère que votre lieu de résidence précédent. L’expatriation est enrichissante humainement car vous allez, encore plus qu’avec le voyage, sortir de votre zone de confort. La destination que vous choisissez peut être à l’opposé de ce que vous avez connu jusque-là. Ma première expatriation fut l’Allemagne pendant trois ans dans le cadre professionnel. L’Allemagne est à l’image de la France, c’est l’Europe. Ce qui change principalement, c’est la langue parlée et la mentalité des gens. A part ça, vous êtes en terrain connu. Vous faites quelques ajustements sur la nourriture et votre comportement. Par exemple, en Allemagne, les gens ne traversent pas quand le petit bonhomme est rouge. Ils attendent que le petit bonhomme passe au vert, y compris s’il n’y a aucune voiture. Vous faites de même par respect pour votre pays hôte. Enfin, personnellement, c’est ce que je fais car le respect est une de mes valeurs. Je suis donc alignée.

Un autre exemple ? Je viens de vivre trois ans en Guyane Française. Certes, c’est un département et une région française, par contre, le dépaysement est total. C’est l’Amérique du Sud. Rien à voir avec l’Europe. Tout est différent. Les gens, le climat, la façon de vivre, de voir les choses, le relationnel humain. Et c’est ça qui est enrichissant. Cela vous ouvre l’esprit, l’horizon, vous fait sortir de votre zone de confort et ouvre votre champ des possibles. Les rencontres avec les locaux ou les expatriés sont nourrissantes. La différence est nourrissante car vous faites entrer dans votre cerveau des choses nouvelles. Vous apprenez.

En guise de conclusion, le voyage et l’expatriation sont une école de vie et de développement personnel. Pour illustrer mon propos prenons une même situation vécue à Tokyo (Japon) ou à Hambourg (Allemagne) d’un côté et à Cayenne (Guyane Française) ou Casablanca (Maroc) de l’autre côté. La situation est la suivante : traverser une rue. A Tokyo ou Hambourg, les gens attendent que le petit bonhomme passe au vert. Ils sont auto-disciplinés. C’est-à-dire qu’ils choisissent leur comportement « attendre le petit bonhomme vert » et sont en responsabilité car ils respectent la façon de faire de leur pays. A Cayenne ou à Casablanca pour la même situation, les gens traversent où ils veulent. A partir du moment où ils ont choisi l’endroit où ils vont traverser, ils passent en responsabilité car c’est la meilleure façon de rester en vie ! Voyez-vous le schéma de comportement commun  malgré la façon différente de procéder : faire un choix, être en responsabilité et être auto-discipliné soit par respect pour la façon de procéder dans le pays en question ou pour préserver sa vie.

Et c’est là toute la puissance de la vie au travers du voyage et de l’expatriation car l’autodiscipline, faire un choix, prendre une décision et être en responsabilité sont des piliers du développement personnel. Des façons, de prime abord très différentes de procéder, vous entraînent à vous développer personnellement dans une situation aussi anodine que traverser une rue. Je vous laisse entrevoir la puissance du voyage et de l’expatriation quand vous y mettez de la conscience. Mais encore faut-il commencer à y goûter !

A vous de jouer maintenant! Voici le homework, c’est-à-dire votre travail à faire d’ici au prochain article, que je vous proposerai très prochainement sur ce blog.

Pour les novices :

  • acheter une mappemonde, ornez-en une pièce de votre chez vous et autorisez-vous à rêver voyage et expatriation ! Rêvez grand !

Pour les intermédiaires qui osent s’aventurer en dehors de leur zone de résidence sans pour autant sortir des frontières de leur pays de résidence :

  • élargissez votre cercle et aller vous nourrir de la différence des autres. Lorgnez sur les autres continents. C’est trop compliqué à organiser : déléguez !

Pour les experts qui pratiquent régulièrement :

  • mettez de la conscience sur le cadeau que vous vous faites en pratiquant le voyage et l’expatriation. Mettez de la conscience sur vos expériences de vie qui en découlent. Profitez-en encore plus. Trouvez un autre angle de vue pour pleinement apprécier votre voyage ou votre expatriation. Revenez grandi, personnellement développé et dans le bien-être !

Si vous voulez progresser de suite sur le sujet, vous pouvez regarder les deux vidéos ci-dessous. Temps de visionnage : 15 minutes.

Vous pouvez aussi laisser un commentaire sous l’article ou me partager vos réflexions, expériences, ressentis, vécus ainsi que poser vos questions. Par avance, je vous remercie d’enrichir ma propre réflexion.

Lien vers une vidéo sur l’esprit voyageur (durée = 4’44)

Lien vers une vidéo sur l’expatriation (durée = 7’57)

Visiter ma chaine youtube de dévelopement personnel et bien-être :

http://youtube.com/c/MurielleBocquin

, , , , ,

VOUS AIMEZ CE QUE VOUS LISEZ?

Saisissez votre adresse mail ci-dessous. Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon guide " 50 idées pour fluidifier votre vie dès aujourd'hui". En bonus, suivez-moi dans mon voyage de 8 mois pour changer de vie !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate »